Dr Laurence COCHART Responsable de l'Hôpital de Jour SSR et de la Consultation mémoire au Centre Hospitalier de Saint-Nicolas-de-Port CH SNP

Dr Laurence COCHART,

Responsable de l'Hôpital

de Jour SSR et de la Consulation

mémoire du CH de Saint-Nicolas-de-Port

___________________________________________________________

______________________________

 

Quelles ont été vos activités durant la crise ?

La direction a pris la décision, une semaine avant que le connement soit décrété, de suspendre les activités de l’hôpital de jour Soins de Suite et Réadaptation (SSR) et de la consultation mémoire. Mon équipe a été mobilisée sur les EHPAD. D’autre part, un de mes collègues était mobilisé pour appuyer le service des urgences du CHL afin de conforter l’équipe. De ce fait, il m’a été demandé de repositionner mes missions auprès du SSR.

Le SSR du CH de SNP a été positionné comme SSR d’aval pour les patients COVID du Lunévillois. Nous avons rapidement accueilli 95% de patients infectés. Les équipes ont suivi la dynamique du SSR mais avaient beaucoup d’appréhension au départLa surcharge de travail a été importante pour tous malgré les renforts extérieurs (interne, kinésithérapeute libéral, IDE et AS). L’accompagnement de l’équipe d’hygiène a aidé à diminuer l’état d’anxiété en clariant les prises en charge.

Les kinésithérapeutes et les ergothérapeutes ont continué à intervenir auprès des patients en séances individuelles en chambre. Nous avons dû interdire l’accès au plateau de rééducation fian d’éviter les mouvements au sein de la structure et les rassemblements de patients.

En phase décroissante de l’épidémie, nous avons recommencé à faire marcher certains patients anciennement infectés en dehors de leur chambre avec les précautions d’hygièneappropriées. L’ouverture du plateau technique est effective depuis la mi-juin.

L’activité de la consultation mémoire a repris début juin. L’hôpital de jour SSR devrait rouvrir début juillet.